TROUVEZ VOTRE CHAINE GUIDE EN 2 CLICS !

Norme EN 381-5 pour les pantalons de protection

Les pantalons et jambières de sécurité sont des éléments indispensables de l’équipement d’élagage et de bûcheronnage. La norme EN 381-5 qui réglemente ce type de protection se divise en trois types et en trois classes.

pantalon-type-A

Les types de protège-jambes :

  • Le type A : protection frontale destinée aux professionnels ayant reçu une formation aux travaux forestiers. La protection recouvre toute la longueur de la jambe et 20 cm supplémentaire à partir de l’entrejambe. La jambe est protégée sur 180° avec un surplus de 5 cm à l’intérieur de la jambe droite et à l’extérieur de la jambe gauche.
  • Le type B : est aussi une protection frontale qui s’adresse aux professionnels. La protection recouvre toute la longueur de la jambe et 20 cm supplémentaire à partir de l’entrejambe. La jambe est protégée sur 180° avec un surplus de 5 cm à l’intérieur et à l’extérieur de la jambe gauche et seulement à l’intérieur de la jambe droite.
  • Le type C : protection totale destinée aux utilisateurs peu expérimentés et aux professionnels dans des circonstances particulières comme les travaux en hauteur. La protection recouvre toute la longueur de la jambe et 20 cm supplémentaire à partir de l’entrejambe. La jambe est protégée sur 360°.

pantalon-type-C

Les classes relatives à la vitesse de la chaîne :

  • La classe 1 correspond à une vitesse de la chaîne de tronçonneuse de 20 m/s.
  • La classe 2 correspond à une vitesse de la chaîne de tronçonneuse de 24 m/s.
  • La classe 3 correspond à une vitesse de la chaîne de tronçonneuse de 28 m/s.
pantalon-protection
 

Marquage obligatoire pour chaque pantalon

Chaque pantalon ou protège-jambes se doit de posséder certains marquages pour prouver leur bonne qualité et leur respect des normes françaises et européennes :

  • le logo CE atteste que le pantalon a été testé et déclaré conforme aux exigences européennes en terme de santé et de sécurité demandées dans la Directive Européenne 89/686,
  • le dessin d'une tronçonneuse indique en un clin d'œil à l'utilisateur que ces pantalons sont prévus pour résister à la coupure de cet appareil,
  • la classe de protection à laquelle le produit appartient,
  • le pictogramme normalisé de taille,
  • la référence du modèle,
  • la date et l'ordre de fabrication du modèle,
  • le nom du fabricant ainsi que ces coordonnées,
  • les conditions d'entretien.

Bien que ne pouvant pas garantir une protection des jambes à 100 %, le port du pantalon de protection est obligatoire parce qu'il permet de réduire considérablement le risque d'une blessure grave. Une fois qu'il a effectué sa mission de protection, il est impératif de changer de pantalon de protection car celui-ci ne peut pas être réparé.

Retour à la liste des normes européennes pour les vêtements de protection